Garde d'animaux entre particuliers

Trouvez gratuitement la bonne personne pour garder votre Nac

X Aidez nous !
Ce site est en développement, si vous rencontrez des problèmes
Contactez nous
Accueil > Tous nos articles

Nos articles

Rencontre avec Camille, Nac-sitter en Haute-Garonne (31) Nac-sitter du mois Posté le Sunday 17 August 2014 à 22:42

Nous avons rencontré Camille, Nac-sitter à Toulouse. Dans son inerview, elle partage avec nous son expérience avec les animaux et ses astuces pour meubler un appartement quand on a des animaux !

Retrouvez son profil Nac-sitter ici

Peux-tu nous en dire plus sur toi ?

Actuellement j’habite Toulouse mais pendant près de 20 ans j’ai habité Bordeaux où j’ai fait mes études de Pharmacie Industrielle. Aujourd’hui je fais une thèse recherche pour les Laboratoires Pierre FABRE, au canceropôle de Toulouse.

Comme loisirs, j’aime beaucoup bricoler, faire de la couture (notamment pour réaliser des costumes steampunk), perdre mon temps sur des jeux vidéo et bien sûr profiter de mes diverses bestioles. Une grande passion qui me suit depuis toujours : les chevaux et l’équitation. Je n’ai plus la chance d’avoir un cheval à moi, ou même une demi pension mais je crois que je vais craquer et me remettre aux reprises en club.

As-tu un site internet, blog? Fais-tu partie d'une association ?

Plus de blog, je l’ai supprimé (plus envie, plus le temps) et malheureusement non je ne fais pas partie d’une association. J’aimerais faire partie d’une asso qui sauve des chevaux, style "4 balzanes" en Gironde, mais je n’ai pas encore trouvé ça aux alentours de Toulouse. Sinon, je me suis rapprochée du bazar des NAC, mais je ne souhaite pas en faire partie, je sais que si un jour je deviens famille d’accueil, jamais je ne laisserai repartir mes protégés, ce qui deviendra problématique!

Quelle est ton expérience avec les animaux ? En as-tu actuellement? Peux-tu nous en dire plus sur eux ?

J’ai eu chiens, chats et chevaux mais actuellement je n’ai chez moi que des rats ! 5 rates, âgées de 28 à 6 mois et dont les noms sont des éléments de la classification périodique des éléments : Sélénium, Manganèse, Arsenic, Iridium et Titane. Les 4 premières viennent de chez des particuliers mais pour la dernière, j’ai craqué sur un ratou d’animalerie. Je ne regrette pas de l’avoir prise, c’est un amour de ratou, mais le premier mois a été difficile. Elle était malade, résistante aux antibiotiques, et sevrée trop tôt donc difficile à intégrer. Heureusement, les 4 autres n’ont pas lâché l’affaire, et à grand renfort de cris et de poils hérissés, elles lui ont appris les codes sociaux !

Dans ton profil, tu mentionnes avoir un appartement "rat-proof", qu'est-ce que cela signifie?

En fait, nous avons eu les rats au moment d’habiter ensemble avec mon conjoint. Nous avons donc meublé l’appart en pensant en permanence aux choupinettes : est ce qu’elles risquent pas de passer dessous et de rester bloquées ? Est ce qu’elles pourront grimper sur le meuble et en descendre facilement ?

Par exemple quand nous avons cherché à acheter un lit, notre unique critère (en plus de la couleur) était "on cherche un lit sous lequel les rats ne peuvent pas aller". La tête des vendeurs était assez amusante. On a fini par trouver, mais le rat étant un animal dissident de nature, il a trouvé une combine pour quand même aller dessous. On a donc un sommier tapissé de cartons, pour qu’elle ne puisse pas passer par les angles du matelas !

Peux-tu nous raconter ton plus beau souvenir en rapport avec les animaux ?

Mon plus beau souvenir, je crois que c’est le jour où j’ai eu mon second chien. A la suite de la mort de mon premier chien (Zoé de son petit nom), rentrer à la maison le soir et me retrouver seule me pesait (bien que vivant chez mes parents). Je me suis donc mise (après moult discussions avec ma mère) à la recherche d’éleveurs, étant toute deux tombées d’accord pour prendre un Welsh Terrier (comme le terrier Airedale, mais de la taille d’un fox). J’ai donc appelé plusieurs élevages, jusqu’à en trouver un qui me convenait et à qui il restait justement deux petites femelles disponibles à l’adoption. Elle m’a dit "vous voulez la noire et marron foncée ou la grise et marron clair ?" "Euh. Noire et marron foncée". C’est la fois où j’ai choisi de manière la plus arbitraire qui soit un animal. Je ne le regrette pas, mais en y réfléchissant, je me dis qu’on aurait pu avoir de drôles de surprises ! On a eu une photo du chiot, et deux semaines après on pouvait le récupérer.

L’éleveuse étant située à Lille et nous habitant Bordeaux, c’était compliqué pour aller le chercher en voiture. Elle nous l’a donc fait livrer par la Poste ! Bon ce n’était pas la Poste réellement, mais une compagnie spécialisée dans le transport d’animaux et avec laquelle elle travaille depuis plusieurs années. Bref, le fait est que le matin prévu, avant d’aller à la fac, je me suis retrouvée à camper dans le jardin, devant le portail, à attendre le livreur. Et là, mon plus beau souvenir, c’est une petite camionnette qui arrive, le gars qui descend avec une caisse de transport "c’est pour vous ?" et dedans, mon micro chiot, la queue qui battait frénétiquement ! Je l’ai mise dans le jardin, elle était tellement petite que son bidon touchait l’herbe tondue pourtant court ! Pas du tout déboussolée par son voyage, et qui venait jouer avec moi comme si on s’était toujours connues.

Rien que d’y repenser, j’en ai les larmes aux yeux ! Aujourd’hui, je l’ai laissée chez mes parents, c’est mieux pour elle : ils vivent à la campagne et il y a en permanence quelqu’un à la maison ! Toutefois, à chaque fois que je rentre après un we chez eux, ca me fend le cœur de devoir l’y laisser.

Quels types de service proposes-tu sur Nac-sitter.com ?

Je garde tous les NACS, de préférence chez moi, et je n’ai pas de soucis quand ils ont des médicaments à prendre.

Qu'est-ce qui fait de toi une Nac-sitter idéale ?

Le fait que je ne suis pas une NAC-sitter isolée, mais que je travaille en binôme avec mon Zhomme ! Heureusement qu’il est là, le dernier animal que j’ai gardé avait des traitements et devait recevoir deux fois par jour des injections. Sans lui je ne sais pas si j’aurai réussi à surmonter tous les jours ma phobie des aiguilles !

Le mot de la fin ?

Euh… je n’ai jamais été douée pour les conclusions. Les lapins sont démoniaques ? Tous ceux que j’ai voulu caresser m’ont mordu ! Sauf un que j’ai trouvé en fugue chez mes parents et qui bronzait sous la corde à linge… Mais si vous voulez me présenter un lapin choupi trognon sur Toulouse, je changerai d’avis avec joie !

Commentaire :

Poster un commentaire